L’aérodrome de Fayence Tourrettes

La naissance de l’aérodrome de Fayence a lieu par décret du , signé par le Président de la République Gaston Doumergue et le Ministre de la guerre André Maginot. Ils déclarent d’utilité publique l’acquisition de plusieurs parcelles de terrain en vue de l’aménagement d’un aérodrome à Fayence. La prise de possession de ces parcelles est déclarée d’urgence. Le les 46 propriétaires signèrent leur acte de vente. En juin 1931 puis en avril et octobre 1932, quatre autres propriétaires complètent l’acquisition par l’État de l’aérodrome de Fayence et c’est en hiver 1934 que l’aérodrome est opérationnel. Le , un nouveau décret ordonne l’achat de nouvelles terres sur la commune de Tourrettes, aux fins d’agrandir le terrain. Le la base aérienne dénommée « Groupe Régional Aéronautique d’Observation no 548 (GAO 548) s’installe sur la commune de Fayence. Avec les avions d’observation ANF Les Mureaux, les pilotes avaient comme mission de photographier et établir des repères sur les Alpes du Sud pour l’État-Major. À la déclaration de guerre avec l’Allemagne en 1939, le GAO 548 (Groupe Aérien d’Observation) fut muté immédiatement en Alsace. Une escadrille de chasse de la base aérienne 102 Dijon-Longvic remplaça le GAO. Ils ne restèrent pas longtemps à Fayence car le terrain trop court ne convenait pas à ces avions rapides.

Entre 1940 et 1944 le terrain de Fayence – Tourrettes fut successivement occupé par les Italiens et les Allemands et il ne fut libéré par les GI que le .

À la fin de la guerre, les vélivoles niçois optèrent pour Fayence, car ils étaient chassés de l’aéroport de Nice réservé à l’aviation commerciale. En 1946 les vélivoles cannois furent expulsés de l’aéroport de Cannes – Mandelieu réservé aux avions à moteur. L’État leur attribua le terrain militaire inutilisé de Fayence-Tourrettes et l’aérodrome de Fayence-Tourrettes devint ainsi la plate-forme de référence des vélivoles azuréens.

Depuis 1977, l’aérodrome est administré par le Syndicat mixte pour l’aménagement et l’exploitation du centre de vol à voile de Fayence-Tourrettes qui délègue à l’AAPCA l’aménagement, l’entretien et l’exploitation du terrain1. L’A.A.P.C.A étant une association de vélivoles, le terrain se trouve réservé à la pratique du vol à voile et l’aérodrome est devenu le premier centre européen de vol à voile2. Il génère, à ce titre, une partie de l’activité touristique de la commune et de la région, dans l’accueil d’utilisateurs français et européens.

Carte VAC de l’ aérodrome de Fayence

Wikipedia aérodrome Fayence Tourrettes

Arrêté Préfectoral, Plan de Zonage, Consignes et Convention de stationnement permanent

Arrete prefectoral N0 2014-56
Consignes d’utilisation de la plate-forme applicables au 1er mai 2015
Convention de Stationnement d’aéronef permanent

 

Syndicat Mixte Vol à Voile – Recueil des textes

Historique

Création du Syndicat Mixte pour l’Aménagement et l’Exploitation du Centre de Vol à Voile de Fayence-Tourrettes par arrêté préfectoral de 1967 et statut du syndicat de 1977 :

Depuis le janvier 2015, il est formé entre :

  • Le Conseil Général du Var
  • La Communauté de Communes du Pays de Fayence
  • La Commune de Fayence
  • La Commune de Tourrettes

Objet

  • La vulgarisation et la démocratisation du vol à voile,
  • La création d’une École de pilotage destinée aux établissements scolaires du Département,
  • La création d’un centre d’hébergement et d’accueil destiné à permettre l’expansion de ce sport sous la forme de stages,
  • L’obtention d’une concession d’outillage public avec un privilège prioritaire accordé à l’exercice du vol à voile sur l’aérodrome.
  • 2006 transfert de domanialité par l’état au Syndicat Mixte

Administration

Le Syndicat Mixte est administré par un Comité composé de délégués élus par les collectivités membres, à raison de :

  • 2 pour le Conseil Général du Var
  • 2 pour la Communauté de Communes du Pays de Fayence
  • 2 pour la Commune de Fayence
  • 2 pour la Commune de Tourrettes
  • Par convention signée avec le ministre chargé de l’Aviation Civile le 26 décembre 2006, et conformément à la loi n° 2004-809 du 13 août 2004, le Syndicat mixte est devenu propriétaire, à compter du 31 décembre 2006, de l’emprise de l’aérodrome et des constructions et équipements détaillés en annexe IV de ladite convention.
  • Par traité signé le 16 novembre 2006, le Comité a approuvé le traité sous-traitant à l’A.A.P.C.A. l’aménagement, l’entretien et l’exploitation de tous les terrains, à l’exclusion des parcelles affectées à la pratique du football et à la décharge publique, de toutes les infrastructures et de tous les bâtiments, à l’exception du restaurant.
  • La parcelle anciennement stade de football est aujourd’hui dédiée à un stade de BMX.
  • Dans le cadre d’un bail commercial le Syndicat mixte a loué, à compter du 1er janvier 2007, le restaurant.
  • Septembre 2010 : Reconduction de l’AAPCA en qualité de tiers gestionnaire de la plate-forme pour une durée de 15 ans (Agrément DGAC).
  • 29 août 2011 : Parution de l’arrêté préfectoral 2011-98 fixant les nouvelles règles de sécurité et d’usage de la plate-forme.
  • 8 août 2014 : Parution de l’Arrêté Préfectoral 2014-56 portant modification du plan de zonage.

Agrément DGAC du 30 Septembre 2010

Convention Etat SM 2006 Transfert de patrimoine et de compétences portant sur l’aérodrome de Fayence

S/Traité de gestion SM/AAPCA

Voler en Provence et sur les Alpes