Archives de catégorie : L’AAPCA

Assemblée Générale Ordinaire Annuelle de notre Association – SAMEDI 28 avril 2018 à 18h 00

Chér(e) Ami(e)

L’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle de notre Association qui se tiendra le SAMEDI 28 avril 2018 à 18h 00 Salle des Fêtes – Espace Culturel de Fayence sera suivi d’un apéritif d’honneur et d’un repas club servi sur place par un traiteur.

Afin d’en faciliter l’organisation merci de vous inscrire rapidement auprès du secrétariat (26€/personne) !!

Bien cordialement
Le Comité de Direction

Le centre des planeurs de Fayence garde sa première place au classement 2018 des clubs FFVV

Le Centre de Vol à Voile du Pays de Fayence garde sa première place des clubs de la Fédération Française de Vol en Planeur,  nouveau nom de la Fédération Française de Vol à Voile.

La première place pour la formation des pilotes de moins de 25 ans montre l’implication de notre club dans le tissu social par la formation des jeunes. Continuer la lecture de Le centre des planeurs de Fayence garde sa première place au classement 2018 des clubs FFVV

Le Motoplaneur Dymona

HK36 Super Dimona

Le moto-planeur HK36 Super Dimona, aussi connu sous le nom de Katana X-treme aux États-Unis et au Canada, est l’un des premiers grand accomplissements dans l’histoire révolutionnaire de Diamond Aircraft.

Dans les années 1990, il était devenu le moto-planeur le mieux vendu en Europe avec plus de 900 exemplaires. Le Super Dimona est construit à partir de matériaux composites de haute technologie et est disponible avec deux variantes de moteurs Rotax : 100 cv ou 115 cv ( moteur turbo ). C’est l’avion idéal pour le remorquage de planeurs et pour la formation de pilotes de planeurs

Les biplaces de performance

Alexander Schleicher ASH 25

Le ASH 25 est un planeur biplace de haute performances de classe de compétition Open, construit par Alexander Schleicher, originellement avec une envergure de 25 mètres. Le concepteur Martin Heide (le « H » dans la désignation) a combiné l’aile du monoplace, champion du monde, l’ASW 22, avec un fuselage dérivé du FS-31 le planeur de l’Akaflieg Stuttgart, qui a été conçu avec un fuselage générant peu de traînée. Le prototype se nommait l’AS 22-2. Avec le temps, l’envergure fut augmentée dans les dernières versions à 25,6 puis 26 mètres avec des winglets.

L ASH 25 est donne pour une finesse de 60.

Schempp-Hirth Duo Discus

Duo Discus T volant au-dessus des arêtes de la Pennsylvanie, États-Unis.

Le Schempp-Hirth Duo Discus est un planeur de haute performance, principalement conçu pour faire des vols sur la campagne. Il est souvent employé pour la formation avancée et pour les vols d’agrément des pilotes expérimentés. Depuis quelques années, avec la création de la catégorie Biplace 20m en compétition officielle, il est également largement utilisé en compétition.

Il a remplacé le Janus comme planeur biplace de haute performance chez Schempp-Hirth. Bien qu’il partage son nom avec le monoplace Discus de la classe standard, sa conception est entièrement différente. On peut néanmoins noter une certaine ressemblance, l’aile du Duo Discus ayant, comme le Discus une forme en croissant formée par l’assemblage de plusieurs segments d’aile.

Il effectua son premier vol en 1993 et est en production dans l’usine situé à Orlican en République Tchèque. Le duo discus a une envergure de 20 mètres avec une aile en quatre morceaux présentant une légère flèche avant pour permettre d’avancer le centre de gravité vers la pilote arrière. Sa finesse varie de 45 à 46 suivant les versions.

Schempp-Hirth Janus

Dessiné par l’ingénieur Klaus Holighaus, le planeur vola pour la première fois en mai 1974. Les exemplaires de production ont intégré plusieurs améliorations en janvier 1975. Les premiers exemplaires sont connus sous le nom de Janus A. Le Janus a un fuselage monocoque en fibre de verre semblable à celui du Nimbus-2 mais l’habitacle a été rallongé pour permettre d’avoir deux pilotes en tandem avec des commandes doublées sous une verrière monobloc. Le train d’atterrissage est composé d’une roue principale munie d’un frein à tambour et d’une petite roue avant. L’aile est en 2 parties, en position médiane avec un dièdre de 2°. Elle est équipée de volets de courbure débattant de +12° à –−7° (et disposant de 5 crans). La profondeur est monobloc. Une quarantaine d’exemplaires du Janus A ont été produits.

Le Janus B a été produit jusqu’en 1978, il diffère du A par une profondeur à volet, au lieu d’une profondeur monobloc, ainsi que par une commande de volets légèrement différentes (le cran à +4° disparaît). Cette version a connu un grand succès, le planeur devenant une référence pour l’école du vol sur la campagne.

La dernière génération des Janus, dite Janus C, est caractérisée par un nouveau dessin des ailes. Les ailes et la profondeur du Janus C sont construites en fibre de carbone, son envergure est portée à 20 m et sa performance est nettement meilleure que celle du Janus B.

Le Janus CM est une version motorisée utilisant un moteur Rotax monté sur un pylône derrière l’habitacle et qui se rétracte dans le fuselage. Le prototype a volé la première fois en 1978.

100 Janus ont été construits depuis le début des années 1980, sans compter les versions motorisées. Il est particulièrement approprié pour l’instruction campagne et la formation aux planeurs équipés de volets courbure.

Une version Française du Janus a été développé, le SCAP-Lanaverre SL-2 par la SCAP (Société de Commercialisation Aéronautique du Plessis SARL) et Lanaverre, il effectua son premier vol en 1977. Les différences principales avec le Janus A sont la disposition de ballast dans les ailes, une profondeur fixe avec un compensateur, et un habitacle plus confortable avec emplacements pour les parachutes.

Les monoplaces de performance

Centrair Pégase C101

Le Centrair C101 Pégase est un planeur monoplace de classe standard, abondamment utilisé dans les clubs français, en raison de son origine française et de sa polyvalence (simplicité de pilotage, performance, sécurité). Il est également utilisé pour former les officiers pilotes de l’armée de l’air1,2.

Le Centrair C101 Pégase a été conçu par Marc Ranjon3 et fabriqué par la société Centrair (en)4 à partir de 1981. Il reprend dans sa conception le fuselage de l’ASW 203. Les ailes ont été conçues par l’ONERA qui détermina les meilleurs profils par calcul informatique de l’emplanture jusqu’au saumon5, et qui étudia aussi des pennes optionnelles.

À partir de 1990, Les pégases (dit « modèles 90 ») sont équipés d’un intérieur différent (manche plus court, tableau de bord moins volumineux notamment) et quelques modifications structurelles mineures qui ont également causé une augmentation de la masse à vide du planeur (environ 20 kg). La différence majeure consiste toutefois en l’adoption d’un branchement automatique des commandes de vol lors du montage du planeur.

Le Pégase bénéficia d’une politique de la Fédération française de vol à voile (FFVV) favorisant son achat par les clubs français. Par conséquent, de nombreux exemplaires volent en France, et un exemplaire dépasse même les 9000 heures (F-CEXV basé sur l’aérodrome de Challes les Eaux)

LS4

Le Rolladen-Schneider LS4 est un planeur monoplace de classe standard fabriqué par Rolladen-Schneider Flugzeugbau GmbH entre 1980 et 2003

Développement

Le LS4 est le successeur du LS1 dans la classe FAI Standard, il effectua son premier vol en 1980. Il est le troisième planeur non militaire le plus produit (après le Schneider Grunau Baby et le Blaník) : un total de 1048 exemplaires a été construit par Rolladen-Schneider jusqu’à la faillite en 2003. C’est une longue production, seulement comparable à celle du Schempp-Hirth Discus.

Le LS4 gagna les deux premières places du championnat du monde 1981 à Paderborn en Allemagne de l’Ouest et les six premières places du championnat du monde 1983 à Hobbs, Nouveau Mexique. Ce planeur reste l’un des favoris dans les compétitions de la classe Club et dans le vol à voile de loisir.

Il a confirmé la réputation de Rolladen-Schneider à concevoir des planeurs bien finis, à la fois faciles à piloter et compétitifs. Il est suffisamment docile pour les débutants et à peine moins performant que les planeurs de l’actuelle classe Standard. Compte tenu de l’intérêt continu pour ce modèle, le LS4 peut être reproduit par le fabricant slovène AMS-Flight [archive].

Le LS4 a été remplacé par le LS7.

Conception

La conception du LS4 a été influencée par l’expérience acquise avec les LS2 et LS3, planeurs dotés de volets de courbure. Wolf Lemke reprit la forme de l’aile double-trapèzes, ce qui augmenta la surface alaire par rapport aux LS1 et LS2, et agrandit les surfaces de contrôle : les ailerons ont été étirés le long de l’aile et l’empennage a été augmenté.

La dérive et la profondeur ont été une reprise du LS3. Caractéristiques notables:

  • Crochet de treuillage qui s’escamote avec le train d’atterrissage.
  • Frein de roue commandé avec les pieds.
  • Aérofreins d’extrados
  • Réservoir d’eau souple dans la voilure
Structure

La structure est entièrement constituée de mousse synthétique entourée de matériaux composites. Le revêtement extérieur, comme la plupart des planeurs composites, est fabriqué en Gelcoat qui protège le composite de l’humidité et des UV et est suffisamment épais pour permettre le respect du profil aérodynamique.

Glasflugel 304

 

The 304 was the second and last glider developed by Glasflügel in cooperation with Schempp-Hirth. It superseded the Glasflügel Mosquito.

The principal designer of the 304 was Martin Hansen, known for his role in the design of the Akaflieg Braunschweig SB-11. The glider continued the Glasflügel tradition of innovation: the parallelogram control stick, combined trailing edge flaps and airbrakes, automatic trimming, heel-operated brakes, automatic control connections, the extremely easy assembly of the wings and tailplane, the parallelogram forward-opening canopy and lifting instrument panel are Glasflügel innovations largely copied by other manufacturers.

The prototype flew for the first time in May 1980 and entered production shortly after. Glasflügel was financially struggling at that time, following the untimely death of Eugen Hänle, the founder of the company, in 1975. A partnership with Schempp-Hirth led to a surrender of technology. Lacking investment and an energetic leadership, the company folded in 1982.

A small batch was later built by the Jastreb company in Yugoslavia as the 304B.

The 304 is sometimes referred to as the H-304, which is not correct, as the H applies only to the Glasflügel sailplanes designed principally by Wolfgang Hütter.

Rolladen-Schneider LS6

 

Le Rolladen-Schneider LS6 est un planeur monoplace de classe FAI 15 et 18 mètres, équipé de volet de courbure. Il fut fabriqué entre 1984 et 2003

Le prototype du LS6, qui était le remplaçant du LS3 dans la classe FAI 15 mètres, effectua son premier vol en 1983. Il commença à être fabriqué l’année suivante et fut le planeur qui resta en production le plus longtemps chez Rolladen-Schneider. Un total de 375 exemplaires toutes versions confondues furent construits.

D’une conception tranchée avec le passé, le LS6 a introduit les matériaux composites pour la fabrication de la structure, les profils minces pour les ailes et l’empennage, les rallonges d’aile et d’autres dispositifs qui ont été maintenus sur tous les planeurs LS suivants.

La stratégie de conception est bien illustrée par le fait que LS8, l’un des meilleurs planeurs de la classe standard, est en fait un LS6 « normalisé ». Les planeurs Akaflieg Darmstadt D41 (biplace côte à côte), LS9 et LS11 ont tous des ailes construites dans les moules de celles du LS6. Le LS6 a été remplacé par le LS10, qui est désormais produit par DG Flugzeugbau.

 

LS6 18W

Le LS6-c18 a subi une réduction des ballasts à 100 litres pour adapter les rallonges d’aile pour obtenir une envergure à 18 mètres et une augmentation de la vitesse maximale à 280 km/h.

Schleicher ASW 17

The ASW 17 was designed by Gerhard Waibel, supposedly as a development of the Schleicher ASW 12, but was an entirely new design. The wing is in four sections. The camber-changing flaps are connected to the ailerons. It has Schempp-Hirth airbrakes plus an optional tail parachute. It first flew on 17 July 1971 and 55 were built before production stopped in 1976.

ASW 17s came second in the World Gliding Championships in 1972, third in 1974. George Lee won in 1976 and in 1978 in an ASW 17. Hans-Werner Grosse broke several world records in his ASW 17 including: the record goal flight at 1,231 km in 1974, the triangular distance record 1,063 km in 1977 and then again at 1,306.9 km, and the 1,250 km speed triangle at 133.24 km/h in 1980. Karl Striedeck broke another record by a flight of 1,634.7 km out and return in 1977 in an ASW 17.

Les monoplaces école

Alexander Schleicher K 8

 

L ’Alexander SchleicherK8 est un planeur monoplace de perfectionnement développé pour occuper une place manquante entre le K 7, biplace d’école, et le Ka 6, monoplace de compétition. Étudié pour pouvoir être construit en kit par les clubs, c’était un monoplan à aile haute cantilever construit eu tubes d’acier soudés avec revêtement en fibre à l’avant, entoilé sur des cadres de bois du fuselage. La voilure gagnait 1,75 m2 par rapport au Ka 6 sans changer d’envergure, mais avec un nouveau profil.

 Alexander Schleicher Ka 6

L’Alexander Schleicher Ka 6 Rhönsegler est un planeur de compétition allemand de Classe Standard qui a dominé la compétition au début des années 1960. 1400 exemplaires ont été construits.

 Le 29 octobre 1955 débutèrent les essais en vol d’un nouveau planeur de compétition monoplace à aile haute cantilever de 14 m d’envergure et profil laminaire dessiné par Rudolf Kaiser. Les essais révélèrent d’excellentes qualités mais il fut décidé d’allonger la voilure de 40 cm sur le modèle de série. En 1956 fut créé la Classe Standard et Kaiser n’eut qu’à allonger la voilure de 60 cm supplémentaires pour produire un grand planeur de compétition.

SZD 51Junior

Planeur dessiné au début pour la classe club, telle qu’elle fut initialement définie, le SZD-51-1 « Junior » se distingue par ses qualités de maniabilité, sécurité et douceur de pilotage.
Le Junior a été conçu pour répondre à la demande des clubs, en matière de sécurité, de facilité du pilotage, de simplicité et de robustesse, sans oublier le confort.
Sa cabine large, son train fixe surdimensionné, et sa structure particulièrement robuste – destinée à endurer au minimum les 10 000 heures de vol dans les conditions d’école et d’utilisation associative – sont la réponse à cette demande. Simplicité d’assemblage (un seul axe pour les ailes et le branchement automatique des gouvernes), contrôle aisé des éléments vitaux, facilité d’entretien, visibilité extérieure, palonnier réglable en vol, et dossier entièrement adjustable : la liste des qualités est longue.
Mais l’attrait principal de ce planeur (dont le modèle actuel a déjà été fabriqué en 250 exemplaires) réside dans son aile, de surface importante, au profil optimisé pour offrir un maximum de sécurité, d’homogénéité des commandes et surtout un décrochage en douceur (sans vrille).
Pour toutes ces raisons le SZD-51-1 « Junior » est certainement le choix logique dans la période, ô combien critique, des premiers vols solo et des premiers circuits.
C’est pour ses qualités de pilotage facile, de confort et de robustesse, que de nombreux pilotes (même après avoir appris leurs bases de pilotage) continuent de préférer cette machine, pour les vols de campagne, les vols d’onde et même pour certaines compétitions.

Accueil du club AAPCA – Contacts

Accueil – Contacts – Inscription – Accès – Annuaire

Association Aéronautique Provence Côte d’Azur Aérodrome

254 Chemin de l’Aérodrome Nord

83440 TOURRETTES

  • Téléphone : 33 (0)4 94 76 00 68

Accueil Secrétariat : Lundi au Dimanche de 9h à 12h et 13h30 à 17H

    • Dimanche de 9h à 12h en basse saison
    • Fermeture 25 Décembre et 1er Janvier
    • Accueil en piste pendant l’activité aéronautique

Formulaire d’information pour vols d’initiation ou découverte

Après avoir contacte le secrétariat pour prendre rendez-vous, merci de remplir le formulaire d’information suivant :

Information requise pour l assurance fédérale couvant les vols d’Initiation

Formulaire d’inscription Stages :

Pour faciliter votre inscription (stage ou à l’année) merci de renvoyer le formulaire téléchargeable

Formulaire inscription : Document à compléter pour toute inscription au Club

Accueil

  • Téléphone : 33 (0) 4 94 76 00 68
  • Fax : 33 (0) 4 94 84 14 81
  • e_mail : contact@aapca.net

Annuaire mails

Briefing : tous les jours

Connexion WIFI

  • L’accès wifi réservé aux membres du Club

Accès par la route :

Restauration de proximité

Restaurant du Vol à Voile

Tél : 33 (0) 4 94  84 12 70

 

Les Remorqueurs de L’AAPCA

Piper PA-25 Pawnee

Le PA-25 Pawnee est un des premiers avions à être conçus spécifiquement pour l’épandage agricole. Lancé en 1959 par Piper Aircraft, il connut un grand succès, voyant sa production atteindre plusieurs milliers d’exemplaires. Bien que toute production ait cessé en 1982, de nombreux exemplaires sont encore en utilisation de nos jours. Dans le domaine des loisirs, le PA-25 est également employé en tant qu’avion remorqueur de planeurs.

Morane-Saulnier Rallye

Le Morane Saulnier Rallye ou Socata Rallye est une gamme d’avions de tourisme français des années 1950-1960 produite par l’avionneur Morane-Saulnier sous l’appellation MS.880.

Il a depuis été remplacé sur les chaînes de production par la gamme Socata TB dans les années 1980, mais la production sous licence par PZL continue en Pologne sous la désignation de PZL Koliber.

Il a été un des avions-école français les plus répandus dans les aéro-clubs en France, avant le Robin DR-400, pour apprendre à piloter.